Carte_amour_10

 

Fin octobre 2011, j'ai été contactée via mon blog par une journaliste de la revue "Le chineur" qui me proposait de répondre à une interview au sujet de mes cartes postales anciennes de St-Valentin et de lui en scanner environ 20, tirées de ma collection personnelle et essentiellement chinées en brocante. J'ai accepté et me suis mise au travail. Ca m'a occupée un bon moment car il y avait la vingtaine de cartes (+ le verso de 6 d'entre elles) à scanner sans compter la réponse à une bonne vingtaine de questions et la légende détaillée des 25 cartes à rédiger, mais j'étais contente à l'idée qu'une partie de ma collection allait être publiée dans la presse, tout de même!


Chineur_1


Au début de ce mois, j'ai trouvé en presse le numéro en question. En fait, j'étais censée en recevoir un exemplaire gratuitement dès parution, en échange de ma participation, mais il ne m'est jamais parvenu, même après l'avoir signalé à la journaliste avec qui j'avais collaboré, et je me suis finalement décidée à l'acheter moi-même avant qu'il ne soit plus disponible - le prochain n° sortira le 25 février - pour pouvoir vous le montrer aujourd'hui. Voici donc un aperçu de ce dossier spécial St-Valentin...

 

Chineur_5

Chineur_4

 

Au final, 20 de mes 25 cartes et 5 versos ont été retenus pour cet article. Les 5 cartes non publiées étaient en fait des cartes de 1er Avril. Cela peut vous surprendre mais, en fait, il faut savoir qu'au début du siècle dernier, le 1er Avril était l'occasion de déclarer son amour ou de témoigner de son amitié à des personnes chères - comme vous pourrez le lire sur ce site consacré au sujet - alors que la St-Valentin n'avait pas encore l'ampleur qu'elle connait de nos jours.

 Chineur_2

Côté questions, l'interview a été réduite, non seulement par manque de place suffisante mais aussi sans doute parce que je n'étais pas la seule personne interrogée pour ce dossier, des spécialistes des cartes anciennes y apportant leur contribution également, ce qui rend la lecture de cet article vraiment très intéressante!

Je vous propose aujourd'hui deux des cartes publiées dans la revue, avec les légendes qui les accompagnaient:


Carte_amour_1


Une femme assise à sa table rêve au prince charmant qui apparaît sous les traits d'un jeune homme séduisant lui offrant un bouquet de fleurs. Cette carte a été envoyée juste avant la 1ère guerre Mondiale, le 6 mai 1914, de la commune de Joyeuse, petit village d'Ardèche, par une certaine Lily à un "Monsieur Léo" résidant à Paris, sans doute son fiancé.


Carte_amour_3


D'après la phrase au bas du recto, "Ces fleurs sont un peu de nous-mêmes, elles vous diront qu'on vous aime", cette carte était destinée à faire connaître ses sentiments à une personne aimée, comme le confirme le couple de jeunes amoureux posant au recto. Leurs coiffures et vêtements permettent de la dater aux alentours des années 20, juste après la 1ère Guerre Mondiale, car l'homme porte une tenue à la coupe militaire. Rien n'est écrit au verso, malheureusement, la carte n'ayant jamais servi.


Comme plusieurs des autres cartes avaient déjà été proposées dans divers articles sur mon blog, vous les trouverez réunies ICI dans mon album "Images anciennes à télécharger" ou dans la colonne ci-contre, à droite.


Chineur_3


C'est le cas notamment pour cette série de cinq sur la photo ci-dessus, que vous reconnaissez peut-être au passage, et que je vous ai proposé en décembre dernier.

 

Carte_amour_5

Bonne fête de Saint-Valentin à vous tou(te)s qui passez ici aujourd'hui et à très bientôt!

Gaëlle